AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Keiko Hirua :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keiko Hirua

avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Keiko Hirua :)   Ven 8 Jan - 17:42

Nom: Hirua

Prénom: Keiko

Age: 19 ans

Resistance/huntress ou chimera? Huntress dans le sang

description physique (ressemblance avatar 5lignes minimum)

De sexe féminin, Keiko est assez grande mais tout en finesse. Elle
atteint facilement le mètre 70, mais ne doit pas dépasser les 60
kilogrammes. Elle est svelte et élancée, caractéristique qu’elle tient
de sa mère, et sa peau blanche, presque translucide, lui donne des airs
de poupées russes. Elle a énormément de charme, et elle sait s’en
servir, chose qui poussera à leur perte un grand nombre d’homme.
Passons à un point plus physique. Elle a des cheveux de couleur châtain
mi clair mi foncé , qu’elle n’a presque jamais coupé et qui sont donc
assez longs. Elle ne les coiffe que très peu et sa coupe ressemble
vaguement à une frange et le reste qui vole derrière. Pour ce qui est
du visage, elle en possède un légèrement anguleux, bien que son front
demeure invisible, mangé par sa frange. Ses yeux, en revanche,
ressortent et semblent attirer les regards comme deux aimants. Aussi
marron que purs. Elle les fait ressortir à l’aide d’un coup de crayon,
noir, seul maquillage qu’elle porte, même si on serait tenté de penser
qu’elle met aussi du mascara, bien que ce ne soit pas le cas. Ses yeux,
donc, exprime toutes ses émotions. On dit que les yeux sont les
fenêtres de l’âme, et le cas échéant, c’est une phrase bien trouvé,
même si elle sait particulièrement bien ne laisser passer que ce
qu’elle veut transmettre. On y voit donc très rarement de la joie ou de
la bonté, ni même de la pitié, sentiments qui lui semblent étrangers.
Mais en revanche, on peut facilement y lire du mépris et toute la
froideur de son âme. Parfois, c’est même du sadisme qu’on y trouve,
mais pas celui émoussé qu’on a l’habitude de voir, non, du sadisme à
l’état pur, accompagné de sa légendaire touche de cynisme. Mais si
toutes ces expressions sont aussi compréhensibles, c’est aussi dû à son
demi-sourire qui les accompagne et les renforce. Ce n'est pas parce que notre jolie demoiselle a un charme incomparable qu'elle est inoffensive. Restez sur vos gardes croyez moi..

Au niveau
plus physique, elle a un corps d’ange. Bien sur ses bras et jambes
paraissent fins, elle est musclée, bien plus que la plupart des gens,
sans doute à cause de l’entrainement spartiate auquel elle s’est
soumise. Mais ce n’est pas cela son plus grand atout, car ce n’est pas
sur sa force qu’elle compte mais sur son endurance et son agilité,
toutes deux à… couper le souffle. Bien qu’elle n’ait pas tendance à
courir, préférant de loin marcher, si jamais l’envie lui en prenait,
elle pourrait tenir plusieurs heures à un rythme que beaucoup juge
insoutenable. Et son agilité n’a rien à envier à son endurance,
puisqu’elle aime faire tous types d’acrobaties, le jour, c’est son seul
moyen de locomotion, sauter de toit en toit, d’arbre en arbre,
puisqu’elle évite de se mêler aux foules. Et afin de se permettre une
grande liberté de mouvement, elle est toujours habillée d’un fin
pantalon, noir, moulant, totalement adapté à son corps, et d’une
chemise assez assortie a celle ci. Sur son dos pend un saya. Il détient
son katana, nommé Kage no Ryoushi. Mais pas uniquement, puisqu’elle a
rajouté du côté opposé au tsuba, une planque, dans le fond, avec en
général deux petites fioles, l’une contenant du poison et l’autre
l’antidote. Cependant, l’antidote ne lui sert jamais puisqu’elle s’est
entrainée à résister au poison, et qu’elle n’a pas pour habitude de
sauver ses proies. Son katana atteint 66 centimètres pour un saya de un
mètre, on comprend donc qu’elle ait la place de rajouter ses fioles. Si
la lame de son katana n’est pas enduite de poison, celle de sa dague
l’est en revanche. C’est sa deuxième et unique arme. Elle la garde
toujours le long de sa jambe, facile d’accès, ou dans sa manche, selon
les circonstances, mais l’a toujours sur elle. Elle l’enduit donc du
poison mortel que contient la première fiole. Ainsi, même si elle n’a
pas le temps d’achever ses proies, ses dernières finissent toujours par
mourir, sauf actes d’extrême bonté de sa part… ce qui n’arrive jamais.
Pour des raisons évidentes, elle l’a nommé Moudoku, ce qui signifie
Poison Mortel, Très Violent.

Et pour finir, les différents
signes particuliers de Keiko . On peut commencer par signaler une tache
de naissance, sur sa cheville gauche, qui, aussi étonnant que cela
soit, à la forme d’une plume de corbeau. Et surtout la couleur noire de
jais qui en découle. Vient ensuite la présence de son tatouage, dans le
cou, côté droit, toujours caché par ses cheveux, une tête de corbeau,
qu’elle s’est fait faire après qu’on lui eut attribué le corbeau pour
emblème. Et la dernière particularité de la jeune fille, mais pas des
moindre, est qu’elle cicatrise à une vitesse quelque peu étonnante, et
surtout qu’elle ne garde aucune cicatrice d’aucune sorte, malgré le
fait qu’elle devrait normalement en être couverte. Il est donc
fortement recommandé de ne pas s’en prendre à elle en combat rapproché,
puisque l’absence de marques ne signifie pas le fait qu’elle n’est
jamais combattu.

facon de penser (5 lignes minimum)

Dangereuse. C’est sans doute le premier mot qui vient à la tête quand
on tente de la cerner. Car dangereuse, elle l’est. Son sang-froid et
son sens tactique quand il s’agit de combattre ont mené plus d’un homme
à leur perte. Elle est, de plus, d’une grande sagesse dans ce domaine,
et possède énormément de connaissance dont elle se sert… De plus, elle
a un fort penchant pour le sadisme, souvent teinté de cynisme, que peu
de gens peuvent supporter. Elle ne supporte pas la contradiction et se
sent libre, chose que ses employeurs sont bien obligés de respecter
sous peine d’être déchu du statut d’intouchable. Si elle exécute les
ordres qu’on lui donne, c’est uniquement pour le travail, mais elle
n’ira pas pour autant tous les exécuter et elle est loin d’être docile
et facile à briser. Sa fierté, son honneur, sont des choses auxquelles
elle accroche une importance toute particulière, et jamais on ne la
verra marcher la tête baissée. Elle est droite et digne, fière,
montagne qui jamais ne ploie. Et pourtant, nombreux sont ceux qui ont
tenté. Mais cela n’a fait que renforcer sa volonté et son envie de s’en
sortir, qui avec le temps s’est entourée d’une froideur sans égale.

Cependant,
ce ne sont pas les seules choses à connaitre sur la demoiselle. Dotée
d’une volonté de fer, elle a appris à ne jamais se surestimer, mais
toujours surestimer l’adversaire, bien qu’en général, elle sache très
bien jauger les gens à leur juste valeur, et autant dire que personne
n’a encore gagné son respect ni son amitié. Par contre, on peut noter
qu’elle n’a qu’une parole, et que jamais elle ne la trahira. De plus,
elle a un grand sens des responsabilités et des valeurs. C’est pour
cela que bien peu de gens lui donnent son jeune âge, et surtout parce
qu’elle est toujours calme. Jamais on ne la verra s’énerver. Bien
qu’elle fonctionne à l’instinct, cela ne l’empêche pas de savoir se
contrôler en toutes circonstances. Et son instinct est d’ailleurs très
développé, c’est le cas de le dire.

Au niveau du relationnel, la
demoiselle n’aime pas spécialement être au contact des autres et elle
préfère vivre dans les Ombres, se faire oublier. C’est ainsi, loin des
gens, qu’elle vit le mieux. Et pour ce faire, elle évite au maximum les
foules et les contacts, sauf pour le travail. De plus, il est à noter
que c’est une créature nocturne des plus typiques, et que la voir en
plein jour est quelque chose qui peut sembler quelque peu dérangeant.
Elle a plutôt tendance à rester seule, et dans des recoins connus
d’elle seule pendant cette période, errant la nuit pour le travail ou
le plaisir, qui peut parfois ne pas être celui de la personne qu’elle
croise. Mais n’allez pas vous méprendre, elle est très gentille, du
moins, c’est ce qu’elle a toujours prétendu, puisque jusqu’à ce qu’elle
« plonge », on la prenait aisément pour un ange. Et au moment où elle a
commencé à vivre dans les Ombres, le mot noir s’est ajouté à son
surnom, donnant l’ange noir. A savoir, très rapidement, Raven fut
préféré, chose qui signifie corbeau. Mais c’est surtout dû au fait
qu’elle s’est fait tatouer une tête de corbeau, puisque pour beaucoup,
corbeau et ange noir sont identiques.

Histoire (dix lignes minimum)

Élevée depuis toute petite par sa mère, Keiko à toujours vécu une
enfance environ paisible aux côtés de celle-ci. Effectivement son père
qu'elle n'a jamais connu les avait abandonné avant même la naissance de
l'enfant. C'était une jeune fille comme les autres, qui aimait manger,
faire des câlins, des bêtises et jouer au tir à l'arc. L'absence d'une
présence masculine ne lui avait pas laissé de séquelles à proprement
parler, sinon d'accentuer cet attachement pour celle qui lui a donnée
le jour. Cette enfant très gentille qui aime sa mère plus que tout vu
son bonheur s'assombrir radicalement le jour où elle retrouva sa mère
étendue dans la cuisine. Paniquée et impuissante elle courut demander
de l'aide afin de transporter l'inconsciente femme à l'hôpital le plus
proche. Après de nombreux examens elle dut subir un IRM cérébrale. Les
craintes des neurologues furent alors certifiées lors de la découverte
d'une zone grise dans le cerveau. Cette tumeur d'origine génétique
aller provoquer chez la patiente, un état de faiblesse constante, des
pertes ponctuelles de mémoire, des vertiges.. ainsi de suite jusqu'à
une prochaine rupture d'anévrisme qui enclenchera la mort. Et tout
cela, malgré l'énorme avancée biotechnologie particulière de cette
époque. A l'age de seulement 11 ans, la petite avait compris que sa vie
ne se réduirait plus qu'à être présente au chevet de sa fragile mère et
à tout faire pour la guérir même si cela devait lui couter sa jeunesse.
A partir de ce moment crucial, la jeune enfant d'origine naïve et
plutôt simplette se consacra à l'étude des sciences, notamment de la
biologie, afin de créer le médicament qui pourrait sauver sa mère.

Malgré
son jeune âge et grâce à ses connaissances, ses capacités et un dur
labeur elle fit partie seulement trois ans plus tard de la classe des
surdoués en préparation pour entrer dans un institut de recherche. Son
seul passe-temps était le tir à l'arc que sa mère lui avait appris dès
son plus jeune âge. Sa vie était plutôt monotone .. le matin elle se
levait pour s'occuper de sa mère, préparer le repas et jouer le rôle
d'une épouse responsable à l'âge de 14 ans seulement. Puis elle
enfilait sa tunique blanche pour aller plonger dans des analyses, des
expériences des résultats parfois positifs parfois décevant. A chaque
découverte elle avait un peu plus d'espoir de réussir à vaincre cette
maladie et se consacrait toujours plus dans ses recherches. Elle fut
rejetée par les autres élèves qui étaient non seulement jalouses de son
talent, mais qui ne comprenaient pas cette jeune fille qui ne pensait
qu'à travailler. Bien sûr, sa beauté ne laissait pas indifférente les
hommes comme les femmes, mais tout cela Keiko ne s'en préoccupait pas.
Simple adolescente perturbée par le lourd poids qu'elle porte en elle,
elle s'est résolue à ne pas vivre une vie simple de villageoise
heureuse. Cet ancien souhait ne se réalisera pas à cause de son
investissement dans les soins de sa mère et son rejet des autres
élèves, elle le savait et l'accepter en renfermant radicalement dans
ses études afin d'intégrer l'Institut de Recherche Scientifique le plus
connut où elle pourra mettre en œuvre son projet concret crée à partir
des résultats obtenus au cours de ces années. Elle continue son
entrainement pendant les seuls moments qui lui restent de libre, mais
ne pouvant pas s'investir davantage, l'adolescente alors âgée de 15
ans, finit par abandonner le tir à l'arc.


Un jour alors
que celle-ci venait de passer plusieurs nuits blanches afin de terminer
son projet laissant ainsi la garde de sa mère à une proche voisine qui
l'aidait de temps à autre, elle reçut un coup de téléphone qui menaçait
de tuer sa protégée si elle ne leur donnait pas les échantillons de
certaines de ses expériences. La jeune fille désemparée et ne pouvant
compter que sur elle-même rassemblât ses échantillons dans une valise
et se dirigeât sur le lieu du rendez-vous. C'était un endroit sombre et
peu fréquenté et la pluie précédente laissait une odeur d'humidité
fortement désagréable. Dans cet environnement peu rassurant la
scientifique aperçut deux épaisses silhouettes droites, une allongée au
loin et une autre à genou aux pieds des hommes masqués. L'homme qui lui
adressât la parole attrapa la jeune femme déjà beaucoup affaiblit par
sa maladie par les cheveux qu'il traîna de force jusqu'à s'arrêter à
deux mètres de Keiko.
Tremblante de peur et les larmes coulant sur
ses joues devant cette vision d'horreur, elle ne se doutait pas que ce
n'était que le début d'une expérience gravée à tout jamais dans sa
mémoire. Plutôt réfléchie, elle tenta de marchander l'échange, mais ses
interlocuteurs semblaient sans pitié et l'un frappa la pauvre femme
d'un coup de bâton sur la nuque tandis sur l'autre qui s'était avancé
dans l'ombre de son subordonné se rua sur la pauvre fille. Une lutte
sanglante s"engageât. Malheureusement plutôt du genre studieuse que
combattante elle fut vite maîtrisée et battue sans relâche par ses
assaillants. Son adversaire sorti un couteau et la poignarda à de
nombreuses reprises. Ne cessant de se débattre, elle réussit à éviter
un coup qui aurait pu lui être le dernier, en s'en sortant seulement
avec plusieurs entailles plus ou moins profondes au niveau des bras,
des reins et du bas ventre. Elle eut l'espoir de retourner la situation
en dérobant l'arme mais l'autre silhouette surgit derrière elle avec
son grand bâton et lui donna un violent dans le ventre, là où se
logeaient les entailles les plus profondes de la victime. Le souffle
coupé et se vidant de son sang, elle tomba agenouillée alors que la
pluie commençait à couler se mélangeant au sang qui se déversait
continuellement de son corps. Elle entendit les voix s'éloigner et
sentait les gouttes de pluie tomber sur son visage. Dans cette position
ses yeux ne pouvaient que se tourner vers sa mère qui gisait sur le sol
inerte. Elle pleurait et se sentait disparaitre peu à peu laissant le
froid l'envahir .. lorsqu'une voix la sortie de sa torpeur. C'était une
femme âgée d'une trentaines d'années qui avait surpris les agresseurs
fuyants quelque peu amochés et qui avait eu la curiosité de voir la
source de ces agissements. Keiko la joue collée au sol n'aperçut pas
les secours venant la sauver et s'endormit d'un profond sommeil avant
même d'être déplacée

Le lendemain a l'hôpital on lui apprit
que sa mère sous la grandeur de ces blessures. Keiko qui n'était encore
qu'une adolescente sans parents ni aucune famille, pleura des jours et
des jours, elle se sentait coupable de ce qu'il s'était produit. Peut
être que si elle n'avais pas mit a exécution ces projets pour sauver sa
mère elle ne serait pas morte dans tant de souffrance.. mais si elle ne
les aurait conçus cela n'aurait rien changer.. mise a part le temps que
sa mère aurait put vivre, aurait put être 'plus long'. Elle ressortie
de l'hôpital plusieurs jours après sont admission. Depuis ce jour elle
c'est jurée de faire régner sa propre règle: Aucune pitiés. Après tous,
eux n'en ont eux aucune pour elle et sa tendre mère. Alors pourquoi en
avoir pour eux.. C'est pour cela que Keiko désire résidé au village de
Anaruki. C'est un village qui lui convient vraiment. Et puis, le chef
de ce village a un discourt vraiment bien construit, si ce qu'il dit
est 'vrai', alors je serait plus que heureuse d'y habité.

elle aime; elle deteste (8 moins minumum)

Maintenant, passons à ses goûts. La jeune fille n’apprécie que très peu
de choses. Elle ne chérit que les rares souvenirs de sa mère qu’elle
parvient à rassembler et c’est le seul être qui ai une quelconque
importance pour elle. Elle n’aime que la musique et la nature,
autrement, les choses vont aisément se classer dans ce qu’elle n’aime
pas. A commencer par la foule, et les lâches. C’est sans doute le trait
de caractère qu’elle déteste le plus au monde, d’où le fait que son
père tienne le premier rôle dans le top des personnes qu’elle déteste.
Mais il faut aussi savoir que, étant manipulatrice de nature, elle
n’aime pas spécialement les gens crédules qui se laissent abuser, ou
les personnes trop gentilles. Elle trouve cela ridicule et parfois,
meure d’envie de leur coller une baffe pour les réveiller. Le monde est
loin d’être beau, comme elle se plait à dire. Et elle n’est pas là pour
l’améliorer, comme rajoutent certains dans son dos. Elle est donc
plutôt asociale, vous l’aurez compris. Et pourtant, il peut lui arriver
d’avoir à effectuer des missions en société, comme dans la société dont
elle est issue, et là, elle bluffe tout le monde. Ayant été éduquée,
elle sait se tenir, et être très raffinée. Même si ce ne sont pas ses
habitudes. La seule qu’elle est d’ailleurs est de se balader afin
d’inspecter « son » territoire. Autrement, elle est très impulsive et
agit souvent au hasard, laissant, par exemple, ses pieds la guider
quand elle marche. De toute façon, elle finit toujours par arriver
quelque part. Et c’est dans cette optique là qu’elle prend la vie. Elle
la prend comme elle vient. (excusez-moi, j'ai regroupés les deux partie, c'est grave? :/)

pass: a ce cher proffesseur Slump
autre (facultatif) Hum.. j'aime les filles *w*


Dernière édition par Keiko Hirua le Mer 3 Fév - 9:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina Matsumoto
Huntress -frangine de Jessica
avatar

Féminin Nombre de messages : 658
Age : 34
Localisation : la ou tu va mourir
Humeur : big coup de down
Date d'inscription : 23/08/2007

Bourse d'argent
Argent possédé: 50000gils

MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   Sam 9 Jan - 2:47

quel vava quelle fiche *__*
le pass est un mot qui ressort du reste des regles , il ets dans le reglement j'en ai besoin pour te valider =)
Apres l'avoir mi dans ta fiche je t validerai sans attendre =D

(trois forum qui revivent trop contente!!!!!!!!)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wild-magic.nice-board.com
Keiko Hirua

avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   Sam 9 Jan - 13:03

Very Happy Heureuse que sa te plaise ^^
Finie Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina Matsumoto
Huntress -frangine de Jessica
avatar

Féminin Nombre de messages : 658
Age : 34
Localisation : la ou tu va mourir
Humeur : big coup de down
Date d'inscription : 23/08/2007

Bourse d'argent
Argent possédé: 50000gils

MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   Sam 9 Jan - 16:08

Bienvenue sur Elminea =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wild-magic.nice-board.com
Keiko Hirua

avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   Sam 9 Jan - 16:09

Merci chef (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kite

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   Lun 1 Fév - 0:50

Whoua !! bon je suis méga à la bourre, mais bienvenue !
Contente de voire de nouvelles (ou pas tant que ça) tête =3
C'est bien, un peu de huntress... des vautours en mal d'amour XD

Amuse toi bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keiko Hirua

avatar

Féminin Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   Lun 1 Fév - 10:00

Merci, x) tu as tout a fais raison lol.

J'adore le nouveau design Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Keiko Hirua :)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Keiko Hirua :)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation :: Fiches personnages-
Sauter vers: