AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Welcome back home....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Low Light

avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 34
Localisation : Dans le vide intersidéral...
Age du personnage : 21
Humeur : Blanche. Juste blanche...
Date d'inscription : 03/04/2008

Bourse d'argent
Argent possédé: 5000 gils

MessageSujet: Welcome back home....   Ven 16 Oct - 18:42

Light avait marché pour retrouver son vehicule, pendant longtemps. Vaiana était retournée vers la Tour et aucun signe de vie de la jeune inconnue. Alors Light, dans son état d'absence spirituelle et de présence tout aussi importante, mais moins évidente pur quiconque l'aurait croisée, s'était mise à marcher. Sans but au départ, sans même un seul sentiment. Oui, il semblait que la Chimera s'évaporait petit à petit pendant quelques longues heures, et que malgrés le départ soudain de Vaiana - son retour soudain, plutot - rien ne pouvait entraver cette evanscence de l'âme chez la jeune femme...

Les films avaient cessé, dans son esprit, pas de somnolences en plus, plus un seul sentiment ni même une sensation. Light n'était plus qu'un faible faisceau d'une lumière si forte que quiconque l'eut croisée s'en serait détourné, non de ne pas la remarquer, non de ne pas avoir l'oeil attiré par ce faisceau de lumière, non... mais d'être ébloui par tant de clarté, tant de connaissance, dans le seul regard d'une humanoïde.

Arrivée à son véhicule, elle s'appuya contre le métal qui n'allait pas tarder à refroidir avec la descente du soleil - lui, il descendait et se cachait pour quelques heures, Light, elle, restait la lumière, quoi qu'il en fut. Elle regarda le ciel s'obscurcir et passer d'un bleu presque blanc tellement l'astre brûait l'atmosphere à un rosé virant ensuite à l'indigo, puis au violet, pour finir presque noir. Elle dut fumer une bonne dizaine de cigarettes en admirant ce spectacle qu'elle n'avait jamais vu que du haut de la tour.

Puis la lune pris la place du soleil et la Chimera repris sa place de prédilection: derriere son volant. Personne
en ville. personne en dehors de la tour. Personne pour s'interesser à ces documents. A la place, des visions et des messages sans trop de sens s'etaient entremêlés dans son esprit. Elle se remis en route. le sable virevolatait autour de la voiture et les chemins dans l'immensité devinrent bientot des routes plus larges, la terre battue cedant la place à du bitume presque irregulier - elle approchait d'une zone 'civilisée'.
Le volume poussé à fond, aucune envie de dormir, de s'arrêter ou encore de retourner sur ses pas ne lui vint. La jauge du véhicule affichait presque le rouge total et la Chimera se rendit comte qu'elle etait presque arrivée à destination: à la Chimeratech.
Cette destination lui avait paru la plus logique. D'accord, elle s'était
sauvée. d'accord, elle était recherchée. Mais qui 'lavait pourchassée depuis son départ? Personne. Et l'avis de recherche ainsi que les instruction de capture auraient fait doucement rire n'importe quel criminel recherché: Recherchée pour vol de documents secrets. Capturer VIVE.
Elle n'avait pas de quoi avoir peur d'être retrouvée. Et de toute façon, il fallait qu'elle sache. Il fallait qu'elle rentre. Et elle le pouvait.
Un je-ne-sais-quoi innérant à elle-même lui soufflait tranquillement à l'oreille qu'elle n'aurait aucun mal à entrer. Peut être un tour de la substance? Elle n'avait pas remarqué la seringue qui soit dit en passant la suivait toujours. Elle sirtit du vehicule garé n'importe comment dans la rue, et ne pensa pas à l'allure de ses vetements, vestiges de la pseudo bataille qu'il y avait eut lors de la rencontre avec Vaiana.

Light se dressa sur ses pieds et avança, le pas nonchalant et l'esprit serein, vers son destin.
*Est-ce que la corporation avait prévu monn retour? Est-ce qu'ils savaient? Est-ce pour ca qu'ils ne m'ont aps envoyé des escadrons? Pourquoi même aucune Huntress n'est venue me chercher?*
ces questions e bousculaient dans sa tête. Elle ne s'en sentait pas amoindrie ni inquiete, et d'un geste, arrivée devant la grande porte, elle la fit s'ouvrir. Il aurait certainement été assez impressionnant pour quiconque se trouvait la d'assister à cette entrée de nuit, par une personne semblant sortie de nulle part: il lui suffit de lever la main d'un air de penser 'je me fiche de çà' pour que les portes s'ouvrent sur le hall grandiose de la maison mère du pouvoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kite

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Welcome back home....   Ven 16 Oct - 20:41

Monsieur N. accueillait avec joie toute ces informations. Bien qu’il parut d’abord triste a la mort de Pixel, il semblait vite se remettre en présence de la jeune Kite.
La capacité de mémoire de l’homme est si mesquinement formé qu’un élément dramatique en couvre des milliers d’autre pourtant somptueux et bordé d’amour… Une larme efface des centaine de souvenir, et lorsque le désarroi nous assaille, on croirait n’avoir vécu que souffrance durant toute notre vie.
Il faut croire que la mort de Pixel n’avait rien d’important… Tout le monde ici faisait comme si de rien n’étais. Ses hommes ures bien un petit mot pour elle lorsqu’on leur appris son décès mais tout juste quelques jours plus tard que son image semblait avoir totalement disparut de la surface terrestre. Ou alors… ou alors la grande tour avait piraté tous les cerveau de ses esclaves les empêchant ainsi de perdre du temps à ruminer une personne qu’on apprécier… Et à y réfléchir de plus près, il était vrai qu’on ne commémorer aucun événement dans la grande entreprise. La mort d’un tel ou d’un tel ne devait pas empêcher la grande création, le plan suprême de la Chimeratech.. Se plan que même la mort ne pouvait pas atteindre.
Kite réfléchissait à tout ça. Personne n’avait manipuler ses pensées, ne s’était introduit dans son cerveau pour pirater les donner et les reformater en travailleur acharné pour la Chimeratech… Personne ne l’avais poussé à faire ce qu’elle faisait. Elle en déduit donc qu’elle aimer son travail, elle aimer vivre de nouvel expérience et poussé encore plus loin ses limites. Alors pourquoi n’avait-elle pas mis ses talents au services des résistants ? Car après tout, comme lui avait expliquer Pixel, ni l’un ni l’autre ne sauverait le monde, ce sont eux qui génère cette guerre et qui apportent la mort sur terre.. Ou tout du moins, car la mort existait bien avant la Chimeratech et la Resistance, contribuée fortement a cette dernière (la mort n’avait jamais aussi bien réussit dans la vie que depuis ces événement !)
Pourquoi n’est-elle pas avec les résistants ? Elle en déduit que non seulement elle aimer son travail mais qu’il y avait surement une force qui l’avait destiné à cette vois.
Elle alors que le grand bouillon universelle chauffer dans son crane elle entendis de grande agitation au niveau inférieur.

Un jeune homme entra. Ou plutôt les portes s’ouvrirent laissant place à une personne difficilement identifiable dans l’obscurité environnante. L’accueil de la Chimeratech était continuellement gardée par la milice. De simple soldat, simple autant dans leur connaissance que dans leur attitude. Beaucoup des troupes étaient parties il y a peu pour deux missions d’envergures et ne restait là que la basse court paillant à l’arrivée de n’importe qui.
Kite amusée par cette entrée mystérieuse vain s’accoudait à la rampe qui suivant l’escalier menant au niveau inférieur pour observer l’inconnu…

La lumière de la lune éclaira faiblement la personne dessinant son visage... une fille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Low Light

avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 34
Localisation : Dans le vide intersidéral...
Age du personnage : 21
Humeur : Blanche. Juste blanche...
Date d'inscription : 03/04/2008

Bourse d'argent
Argent possédé: 5000 gils

MessageSujet: Re: Welcome back home....   Mer 11 Nov - 2:35

*Ouh, là... Oui, j'avais oublié les soldats et tout le tralala officiel de notre Mère la corporation...*
La lumière entra donc dans le hall. Avec pour tout accueil une horde d'hommes en uniforme basique de soldat, les deux standardistes de l'accueil avec leur casque hi-tech, toujours branchée à leur ordinateur via nano-machines. Elle regarda les lieux en bougeant seulement le regard, s'attardant ces quelques dixièmes de secondes sur l'environnement blanc et gris, aseptisé de cet endroit qui fut alors, pendant toute sa vie, chez elle. Les vitres gigantesques, les murs parfaitement lisses, et les poutres métalliques auraient fait penser à n'importe quel humain du monde moderne à une entreprise côtée au design contemporain, à cela près qu'ici, la vie avait l'air d'avoir disparue. La vie non au sens biologique du terme, car des personnes étaient là, avec toutes leurs cellules et les atômes constituant leur corps, et à moins que la vie elle même n'eut disparue d'un coup, en un quart de seconde, il n'aurait pas été possible que les lieux ne furent pas délabrés.
C'est justement le côté propre, neuf, qui rendait le lieu froid et irréel.Et puis aucun sentiment, qu'il fut haine ou joie, ni passion, ni intensité, n'émanait de quiconque se trouvait là, devant Light.
Elle n'eut le temps de cligner des yeux que dejà son cerveau sondait les environs, aucun des dirigeants en vue, mais à voir la mine du soldat gradé tenant son nano-talkie, l'un d'eux - peut être tous vu l'invitée de marque - n'allait pas tarder à descendre - ou à monter?
Premier clognement de paupière depuis l'entrée, quelques secondes plus tot et c'est une aura incroyablement paradoxale que ressentie la chimera. Elle leva aussitôt les yeux, delaissant les soldats déshumanisés à l'attente de leurs ordres pour poser, en un hochement de tête lent et gracieux, le regard sur la jeune fille qui se trouvait dans la pénombre du premier étage. Car il s'agissait bien d'une fille.

Paradoxale... Car il était alors impossible à la Chimera non entrainée et non contrôlée qu'était Light de deviner, de sentir, de savoir si elle était bonne, mauvaise, ou simplement indécise. Ses yeux fixaient la personne dont il lui était impossible de voir les traits à telle distance et dans telle luminosité tandis qu'elle se demandait comment une énergie pouvait paraître aussi douce, et aussi maligne.

"Unitée 002 en appelle à la centrale du commandement interne de surveillance. Demande confirmation de lancement du code d'alerte ou attend tout ordre concernant l'élément #02 venant de rentrer à la base..."

Light fut tirée de sa contemplation et de ses reflexions par les jargon militaire de l'homme le plus gradé de tous ceux présents devant elle. Alors son attention de porta sur tous les militaires et les autres se trouvant au rez-de-chaussée. Quelques hommes en civil étaient là, vêtus comme des hommes d'affaires, ils semblaient affairés à leur tache, alors que leur attention était autre part. Light sentait que chacun faisait mine de s'atteler à son travail, tout en gardant un oeil sur elle. Sa tête se tourna vers l'homme en question, celui qui avait parlé, et qui ne portait même pas le veston et l'habit de commandant. Elle posa dans son regard morne ses yeux profonds.
"Appelez tout de suite notre bon maître, je vous prie. N'y allez pas par quatre chemins, moi qui m'attendait à une entrée en fanfare."
Ses yeux se perdirent dans le vide un instant, apres cette tirade de sa voix grave et douce. Ses pensées semblèrent s'être arrêtées pour un moment, quand elle repris ses esprits, l'homme n'avait toujours pas répondu. il attendait les ordres de ses superieurs, qui n'allaient pas à arriver, mais parfois, quand la situation est inattendue, les secondes parraissent être une eternité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kite

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Welcome back home....   Mer 11 Nov - 4:01

Kite n'avait pas perdue une miette de ce qui se passait.
Ses yeux attentifs ne s'étaient nullement égarée dans la fausse agitation des chiens de la chimera. Et lorsque la jeune inconnu sonda du regard l'obscurité qui voiler l'observatrice, elle frémit de plaisir. Une nouvelle, pas tout à fait, chimera qui arrivait tout juste et déjà elle démontrer d'incroyable capacité d'observation. Son mécanisme mentale commença sa gymnastique journalière. Tirant toute informations de tout détails, elle dénudé l'étrangère du mystère qui l'entourait.
Ses rouages se bloquèrent pourtant... des éléments manquant empêchait le bon fonctionnement de la machine.
L'inconnue, une femme aux visage fin. Son allure longiforme la rendait agréable à regarder. Ses cheveux en bataille noir allier a la distance dissimuler ses yeux à Kite.
Lorsque l'intruse s'approcha de l'homme de liaison. D'une voix forte elle déclara :

"Appelez tout de suite notre bon maître, je vous prie. N'y allez pas par quatre chemins, moi qui m'attendait à une entrée en fanfare."


Si une telle phrase n'était pas un délice d'information... Que pouvait-elle demander de plus ? L'inconnue était une habituer du quartier général, comme si cette dernière avait travaillé ici dans le passé. Notre bon maitre... qu'elle magnifique appropriation du haut dirigeant de la tour, qu'elle façon autoritaire de demander un entretient avec le tout puissant. Moi.... mise en évidence de son rapport dans la grande entreprise.
Décidément... cette jeune femme était bien intrigante. Et tandis qu'elle effectuait le portrait robot de sa personnalité, elle s'imaginait toute les personnes portés disparu, les fuillards ou ceux en longue mission qui pourrait correspondre.
Il serait ridicule d'en rester là. Kite se redressa, la tête haute, le regard perçant, elle descendit les escaliers. Continuellement habillé de son air d'innocence et de merveille elle fit son apparition dans le hall d'entrée. Sans jeter un coup d'œil à la jeune femme elle s'approcha sensuellement de l'homme aux micro. Débordant délicatement l'inconnue elle posa son regard sur le soldat. Ce dernier ne perdit pas une seconde pour laisser glisser ses yeux sur la peaux blanche et suave de sa camarade. Comme immobilisé par tant de douceur, il ne bougea pas d'un pouce lorsque Kite attrapa l'oreillette. Ce dressant sur la pointe, la Chimera susurra à l'oreille du garde de simple parole pourtant si envoutante :

« Ici Kite... je vous amène la demoiselle... »


Son lien avec le conseil supérieur de la Chimeratech était excellent. Ils avait pour elle un certain respect et une entière confiance. Et la chute de Pixel avait démontré sa supériorité stratégique.
Reconnu par tous comme une femme intelligente, ils lui laissaient une grande marge de manœuvre.
Les supérieurs n'opposèrent donc aucune contre indication. Soufflant juste un faible « ...bien... », ils coupèrent la communication radio.
Alors, elle se retourna, souriante, le visage lumineux, ses beaux yeux croisèrent ceux de l'inconnue.
Les hommes eux, c'était arrêter quelque instant. Devant une scène aussi décalé que deux belles jeunes femmes au centre de la grande tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Low Light

avatar

Masculin Nombre de messages : 98
Age : 34
Localisation : Dans le vide intersidéral...
Age du personnage : 21
Humeur : Blanche. Juste blanche...
Date d'inscription : 03/04/2008

Bourse d'argent
Argent possédé: 5000 gils

MessageSujet: a ch   Lun 23 Nov - 17:27

La jeune femme qui se tenait dans l'ombre depuis l'arrivée de Light fit une entrée des plus irréelle. Sa silhouette, sa peau, ses yeux... Tout en elle ne paraissait pas vrai. Comme s'il y avait eut rupture de l'espacce temps et qu'elle était descendue d'un autre monde, la jeune femme resplendissait d'une lueur dont aucune autre personne ici ne possédait un pâle reflet - même de très loin. Elle semblait flotter au dessus du sol, comme si elle eut été le fantôme d'une vie humaine pleine de savoir et de grâce. fantôme car ici de la vie humaine il ne restait que les corps et leur organisme. Quelques atômes perdus au milieu de temps d'avancée technologique et d'insensibilité.
La chimera atypique qu'était Light la regarda de son regard lointain, sans aucun sentiment, juste des deductions, des opinions objectives. Le poison délicieux et si doux coulait dans ses veines et à l'heure qu'il était, son effet était permanent. Elle ne serait plus jamais celle qu'elle fut autrefois.

Elle ne fit même pas mine de ne pas remarquer l'absence d'attention que lui portait la demoiselle, car elle se moquait alors eperduement de ce dont on aurait pu penser d'elle. En revanche elle nota bien la façon dont le garde regarda la pseudo-déesse du pouvoir en place. Elle ne pu s'empecher de réprimer une reflexion.

"A ce que je constate, on n'est pas encore tout a fait au point en ce qui concerne l'anihilation de l'humanité?"
Elle posa ses yeux sur la jeune femme, puis sur le militaire.
"...on n'a plus de libre arbitre mais il nous reste les instincts les plus primaire de l'humanité...Quel gachi."
Elle commenca a lever un bras puis se retint. A quoi bon utiliser la télékynesie sur ce malheureux, qui n'y pouvait rien? Au moins lui avait encore un peu d'humanité. Autant dire qu'avec des pensés pareilles, Light n'était pas fière de faire aprtie de l'espece...
La conversation breve de la jeune femme avec les superieurs hiérarchiques des soldats par oreillette interposée fut brève, et une fois terminée, l'ex-deserteuse posa ses yeux enigmatiques sur la jeune femme.

"me permettrez vous d'aller me changer avant de les rencontrer, je ne voudrais pas manquer de respect à nos bon dirigeants, Mademoiselle?"
Ses mots resterent en suspens, signifiant par l'intonation de sa voix douce et veloutée qu'elle attendait de la jeune femme qu'elle lui revèle son nom. Non qu'elle y portait quelconque interet, mais elle aimait savoir à qui elle avait à faire.

Elle s'approcha de la jeune femme en ignorant les autres, son aura la destabilisa - mais il n'en parut rien, Light restait impassible dans n'importe quelle situation - le constraste entre la beauté aérienne de la chimera et son aura parraissant noire confirmait sa premiere impression: un paradoxe vivant.
Premiere deduction: s'en mefier. Elle lui esquissa un sourire, non pour lui paraitre sympathique, car elle n'avait que faire de paraitre sympathique a quiconque ici sauf aux yeux de son frere - qui sait, il ne l'a pas denoncée lors de son depart, peut etre auraient-ils encore des choses a se dire?

Alors en tant "qu'invitée" elle attendit que la jeune chimera ouvre la marche.

*... cette nouvelle arme est parfaite, si mes calculs sont bons, il s'agit bien d'une arme...Ils ont bon gout tout de même, comment ne pas craquer devant telle beauté? *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kite

avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Welcome back home....   Lun 7 Déc - 15:55

[désolée... quelque soucis d'écriture en ce moment ==']





Kite n'émit plus aucun mouvement pendant un cours instant. Plusieurs secondes à juste observer son interlocutrice. La nouvelle arrivante lui avait soumis une question mais la Chimera n'avait rien répondu. Ses yeux redoublaient d'intensités, un regard perçant, léger sourire aux lèvres. Elle ne put paraître plus dangereuse que durant ses quelques secondes. Aussi vite que ce vent de folie l'impregnia, le calme retomba sur son visage. Et le même genre de gentillesse que celle d'une sainte enfant recouvra son être. Les hommes s'écartèrent pour laisser place aux deux jeunes femmes. Et la gentille fille laissa un doux :

Bien-sur... J'imagine que vous savez où se trouve les vestiaires ?

Tout en s'écartant du passage pour laisser la nouvelle arrivante s'avancer. Elle ne la perdait pas des yeux, cette inconnue, pas si inconnue que ça. Quelque chose lui soufflait d'en prendre soin.. De bien s'en occuper... mais surtout de ne pas la sous-estimer. Forte de son analyse rapide, Kite s'apprêtait à suivre la jeune femme lorsqu'un homme s'avança :

Madame... Sauf le respect que je vous dois... Cette femme
Cette femme n'a pas l'intention de s'enfuit mon humble garçon...
Mais...

Kite ne quitta pas un seul instant son sourire qui devint alors presque malsain aux yeux du militaire. Aussi, sans décréter quoi que se soit d'autre, l'homme s'écarta, jetant un rapide coup d'œil à l'étrangère puis rabaissant la tête. Ainsi libre de leur mouvement, la Chimera en chef adressa :

On se met en route ? Il ne faudrait pas trop les faire attendre.


Une phrase sans aucune once de méchanceté, juste remplis de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Welcome back home....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome back home....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Back home.
» Aide pour traduction de mon niveau
» "I'll show you the way back home" [Sasha]
» Adhésions a la Home Fleet
» GayZor support'sitoire // Come back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Bases :: Chimeratech incorporated :: acceuil-
Sauter vers: