AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Solive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pixel
Chimera - modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 153
Localisation : de ça de là...
Age du personnage : 20 ans
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Solive   Mer 30 Sep - 3:04

*Ce n’est pas à mon tour…

Ce sont les derniers mots que j’ai entendu de sa bouche. Mes oreilles s’étaient fermées à tout autres sons extérieur depuis. Mais alors que mon corps tombe, j’entends de nouveau, le vent souffle. Je ne sais pas comment j’en suis arrivée là, mais je ne regrette rien… Si… Peu être…. Mes mains sont moites, ma tête bouillonne, j’ai chaud. Le vent s’engouffre sous mon pull. Il parcours mon dos brûlant. Quel soulagement, je sens ma température baisser aussi vite que mon être se rapproche de la fin. Oui, tout devient clair maintenant, j’aperçoit le ciel bleu tachetait par quelques nuages blancs. Il fait beau aujourd’hui… C’est un beau jour pour mourir. Bientôt l’ombre du building obscurcit ma vue… La mer d’en haut disparaît, je vois à présent de nombreuses personnes accoudée à la rambarde de l‘immeuble. Il m’observe ? Il m’appelle ? Parler plus fort ! Le vent couvre vos mots. Leur visages … Qu’ont-ils ?
Je fermes les yeux… Je ne veux garder qu’une image. Comme imprimé sur mes paupières, son visage se dessine. En fait, je n’aurais pas du agir de cette manière. Si tout n’avait été qu’un jeu alors pourquoi ce regard ? Pourquoi être revenu…? Ma boite crânienne grouille de questions qui seront à jamais sans réponse. Je ne veux pas croire que ce que nous avons vécu n’était qu’un jeu… Je veux juste me laisser penser que c’était réellement important pour nous… Chut… Je ne veux pas passer mes derniers instants à douter, je veux lui dire une dernière fois… Je veux lui dire une première fois. Ma bouche s’ouvre doucement. Mon secret le plus terrible alors se crée sous l’apparence de mots bien singulier…*

"Je…"

*Ça y est… j’entends le sol se rapprocher à grand pas. Ma chute n’était pas infinis… C’est la fin, j’entends la foule hurler… J’ouvre les yeux, le ciel à disparut, il ne reste plus que c’est immense construction de pierre.*

"T’ai…"

*Ça y est…. Mon corps percute le sol. La chute est plutôt brutale. La douleur en un éclair grille tout mon système nerveux. Je ne peux plus bouger, mais je vis encore. J’ai l’impression de fondre sur le bitume glacial… Ma vue défaille mon ouie aussi. Peu à peu toute sensation disparaît. Je refuse de partir sans lui avoir dit… Alors ouvrant dans un dernier effort je murmure ma dernière syllabe :*

"… me…."

*Ma cage thoracique se déchire en deux, l’une de mes cotes transperce mon cœur, ça y est… le sang afflue de tout mes orifices, ma bouche devient source de ce liquide couleur rubis. Je n’ai plus rien à regretter à présent. Je lui aurait tout donner… tout dis…
Ça y est… Je peux partir en paix…. *

Le corps de Pixel gisait sur la dallage de l’avenue Winlive. Son sang recouvrait déjà une bonne partie du trottoir. La foule s’approchait dans un accort de « Haa … » ; « ho mon dieux… c’est horrible ». La ville bien que grande n’étais pas habituée à ce genre d’infortune. Les morts tombaient rarement sur leur trottoir… ils se contentaient généralement de pourrir à la porte de la grande cité. C’est l’un des avantages lorsqu’on se donne corps et âme à la Chimeratech. Et voir une Chimera tomber d’un building était un spectacle rare, visiblement apprécié par la foule. Tous regarder avec une horreur mêlé d’excitation la dépouille reposant devant leur yeux. Et légèrement dégouté aucun d’eux n’osa s’approcher où alors le tableau les émerveiller tellement qu’il ne voulait pas toucher à la scène, laissant ainsi Pixel poussait ses derniers soupirs, sa dernière représentation.

_____________________

Je suis exactement comme elle… à quelque chose prêt…
Nous berçons le monde de belle paroles. Nous envahissons l’espace de mots plus fins les uns que les autres dans l’unique but de contrôler la faiblesse humaine et de faire du peuple notre bien aimé esclave…. Nous ne sommes rien d’autre que des machines qui asservissent la race humaine et qui aime se prendre pour dieux car nous pouvons contrôler chacun de leur mouvement…. A leur yeux nous somme divin, les messie qu’ils se doivent de suivre… et il saute dans le ravin comme de simple moutons….
Pixel est…. Était… exactement comme moi… a quelque chose prêt… Elle a sauté.

De la foule s'éloigner une jeune femme, la tête baissée, comme si le jeu venait de prendre fin, elle souriait, et qu'elle avait gagné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amai-paw.deviantart.com/
 
Solive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: villes et villages-
Sauter vers: